passant


passant

passant, ante [ pasɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n.
XIIe « qui sert de passage, où l'on a le droit de passer »; de passer
I Adj.
1(1538) Où il passe beaucoup de gens, de véhicules. animé, fréquenté, passager. Une rue très passante. « L'endroit est tranquille [...] Un pays peu passant et de bons voisins » (Bosco). « Le côté passant du boulevard Rochechouart » (Aymé).
2Blas. Se dit d'un animal représenté dans l'attitude de la marche (opposé à rampant).
3Phys. Bande passante.
II N. (v. 1250) Personne qui passe à pied dans un lieu, dans une rue. promeneur. Croiser, arrêter, interpeller un passant. Un passant attardé. Des passants les regardaient. badaud. III N. m. (1347) Anneau aplati autour d'une courroie, pour recevoir et maintenir celle des extrémités de la courroie qui est passée dans la boucle. Le passant d'une ceinture. 2. coulant. Petit morceau de tissu cousu verticalement au niveau de la taille d'un pantalon, dans lequel on passe la ceinture.

passant nom masculin Synonyme de coulant. ● passant (synonymes) nom masculin
Synonymes :
passant, passante adjectif Se dit d'un lieu où il passe beaucoup de monde : Une rue passante.passant, passante (difficultés) adjectif Emploi 1. Passant, e = fréquenté, où il passe beaucoup de monde, beaucoup de voitures. Une rue passante ; le boulevard circulaire est le plus passant de la ville. 2. Passager, ère = qui est de passage en un lieu ; qui dure peu, éphémère. Une espèce migratrice, passagère sur les côtes bretonnes ; la colère est une folie passagère. Recommandation Ne pas dire, ne pas écrire une rue passagère. ● passant, passante (synonymes) adjectif Se dit d'un lieu où il passe beaucoup de monde
Synonymes :
- fréquenté
Contraires :
- désert
passant, passante nom Personne qui se déplace à pied sur une voie publique. ● passant, passante (citations) nom Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Les mots sont les passants mystérieux de l'âme. Les Contemplations, Suite, I, 8 Stéphane Mallarmé Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898 Ce passant considérable […]. Quelques Médaillons et portraits en pied Rimbaud ● passant, passante (synonymes) nom Personne qui se déplace à pied sur une voie publique.
Synonymes :
- piéton

passant, ante
adj. et n.
rI./r adj. Où il passe beaucoup de monde. Une rue très passante.
rII./r n.
d1./d Personne qui passe à pied dans une rue, dans un lieu.
d2./d n. m. Anneau aplati dans lequel passe une courroie, une ceinture.

⇒PASSANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst.
I.Part. prés. de passer1, 2, 3.
II.Adj. [Corresp. à passer1]
A. —[Corresp. à passer1 1re section I A]
1. [En parlant d'une pers. ou d'une chose]
a) Littér. Pas d'enceinte à ce bagne épars dans tous les sens, Qui va plus loin que tous les nuages passants (HUGO, Légende, t.5, 1877, p.1061).
♦[P. méton. du suj.] Le château de Caritena (...) attend, comme une rose de Jéricho, qu'une imagination passante l'aide à refleurir (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p.218).
b) Spécialement
) Compagnon passant (vx). V. compagnon II B ex. de Sand.
) HÉRALD. [En parlant d'un quadrupède] Qui est représenté dans l'attitude de la marche. Cheval-passant (v. cheval C 5). L'écusson de Mauny, timbré de la couronne comtale, aux neuf perles, et supporté par deux lions passants (COPPÉE, Théâtre, Guerre Cent ans, 1878, p.173).
2. [En parlant d'un lieu] Où passe beaucoup de monde, où circulent de nombreux véhicules. Synon. animé, fréquenté. Endroit, faubourg, quartier (peu) passant. L'hôtel d'Esgrignon donnait sur deux rues (...), les plus passantes de la ville (BALZAC, Cabinet ant., 1839, p.14). Il se trouvait dans une clairière, loin des routes passantes, qui longent ou traversent la Pombo (MARAN, Batouala, 1921, p.136). Affichage de grande dimension sur quelques emplacements très passants (WEINAND, Public. radioph., 1964, p.36).
B. —[Corresp. à passer1 1re section I B] RADIO-ÉLECTR. Bande passante. ,,Bande des fréquences utilisables pour transporter un signal déterminé`` (MESS. Télém. 1979). Dans un système de transmission, les filtres ont pour but d'effectuer une séparation entre signaux utiles et signaux indésirables. On définit ainsi des bandes de fréquences à l'intérieur desquelles les spectres de fréquences de signaux se répartissent. Ces bandes sont appelées bandes passantes par opposition aux bandes relatives aux signaux nuisibles, appelées bandes coupées (Encyclop. Sc. Techn. t.5 1971, p.712). V. passe-bande, ex., s.v. passe- B 1 b.
III.Substantif
A.masc. et fém.
1. [Corresp. à passer1 1re section I A] Celui, celle qui se déplace à pied dans une rue, sur un chemin, généralement dans une agglomération. Pour suivre ainsi dans les rues les passants (et surtout les passantes), ce que Gringoire faisait volontiers, il n'y a pas de meilleure disposition que de ne savoir où coucher (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p.86). La rue était étroite, comme toutes les rues du vieux quartier des Sables d'Olonne, avec des pavés inégaux, des trottoirs dont il fallait descendre chaque fois qu'on croisait un passant (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p.7). V. barbier ex. 4, épouvanter ex. 1, éventaire ex.:
1. Une espèce de murmure hurlé emplissait le fond sombre des rues gonflées de travail, l'appel continu des travailleurs les uns vers les autres, les jurons, les cris de ceux qui poussaient sur des diables des ballots monstrueux dans les pieds pressés des passants.
ARAGON, Beaux quart., 1936, p.318.
SYNT. Passant affairé, distrait, isolé, perdu, pressé, solitaire; passant anonyme, inconnu; les passants d'une rue, d'un quartier; la foule des passants; des passants qui circulent, se coudoient, se hâtent, s'arrêtent, se retournent, se saluent; aborder, apostropher, arrêter, épier, guetter, heurter, interroger, racoler un/les passant(s); demander son chemin, l'aumône aux passants; faire de l'oeil, montrer ses charmes aux passants; capter le regard des passants.
[Le passant en tant que consommateur potentiel] La technique originale de l'affiche réside surtout dans l'adaptation de ces moyens d'expression à la psychologie publicitaire, qui est son objet, et aux réactions à provoquer chez le passant (Arts et litt., 1935, p.30-15):
2. Auprès de vingt stands de démonstration, placés dans divers quartiers de Paris, on observe que les passants se divisent en quatre catégories: 1re catégorie: ceux qui passent sans s'arrêter devant un stand. 2e catégorie: ceux qui s'arrêtent et assistent à la démonstration. 3e catégorie: ceux qui s'arrêtent, assistent à la démonstration, essaient l'appareil et n'achètent pas. 4e catégorie: ceux qui s'arrêtent, assistent et achètent.
WEINAND, op.cit., p.37.
2. [Corresp. à passer1 1re section III] Vieilli ou littér. Celui, celle qui est de passage. Bonnes gens de Péra! Ouvrez vos longues oreilles! Tout à l'heure, moi, simple passant sur votre sol, je serai seul à seule (...) avec une jeune fille, fille d'un imam (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p.252).
En partic., vieilli. Ouvrier ou mendiant parcourant les routes, en quête de travail ou d'aumônes (d'apr. ESN. 1966). Vincent de Paul avait (...) ouvert (...) des asiles pour les passants, où on leur donnait à souper et à coucher, et le lendemain matin «deux sous pour continuer leur route» (COPPÉE, Bonne souffr., 1898, p.135). L'autorité est difficile à exercer, dans les fermes où toujours les passants se mêlent aux ouvriers du pays (R. BAZIN, Blé, 1907, p.300).
P. anal. ou p.métaph. Celui, celle qui n'est jamais que de passage (v. passage1 I C 1 b p.anal.). Rêveurs, tristes, joyeux, amers, sinistres, doux, Sombre peuple, les mots vont et viennent en nous; Les mots sont les passants mystérieux de l'âme (HUGO, Contempl., t.1, 1856, p.66). [Whistler] a quitté la vie comme une soirée: il était déjà ce passant élégant et furtif, apparu puis disparu un peu diaboliquement (MAUCLAIR, De Watteau à Whistler, 1905, p.304). Tu t'étonnes, coeur vieillissant, de survivre à tant de déroutes? La plus grande douleur n'est jamais qu'un passant. Le moindre vent sèche les routes (MAURIAC, Écrits intimes, Journal d'un homme de trente ans, 1948, p.176). V. affres ex. 9.
B.masculin
1. [Corresp. à passer1 1re section IV B 1]
a) MÉGISS. Anneau de cuir, de métal, de tissu, fixe ou coulissant, qui sert à maintenir l'extrémité libre d'une ceinture ou d'une courroie après qu'elle soit sortie de la boucle (v. coulant A 3). Passant fixe, passant coulant (LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Lar. 19e-20e, DAVAU-COHEN 1972).
b) HABILL. Petite bande de tissu, bride cousue à un vêtement au niveau de la taille et dans laquelle on fait passer la ceinture (v. ce mot I A 1). La jupe. Légèrement évasée. Taille basse. Ceinture en forme surpiquée avec 4 passants (Catal. La Redoute, automne-hiver 1982-83, p.112). Le manteau gansé. (...) ceinture à nouer sous les passants (Catal. La Redoute, automne-hiver 1982-83, p.198).
2. ,,Scie de bûcheron sans monture`` (Forest. 1946). Synon. vieilli de passe-partout (v. ce mot I A 2 a).
3. ,,Fraction de granulat passant au travers d'un tamis`` (CHOPPY 1975). On dit aussi tamisat (Choppy 1975).
Prononc. et Orth.:[], [pa-], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.:6681. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 8830, b) 12241; XXes.: a) 10566, b) 7964. Bbg. Archit. 1972, p.24. —AUTHEVILLE (P. d'). Termes techn. empl. en sellerie. Banque Mots. 1977, n° 14, p.159.

passant, ante [pɑsɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. XIIe, « qui sert de passage, où l'on a le droit de passer »; p. prés. de passer.
———
I Adj.
1 (1538). Qui est très fréquenté; où il passe beaucoup de gens, de véhicules. Fréquenté, passager. || Cette rue est très passante.
1 L'endroit est tranquille. Une maisonnette à l'écart de la route. Un pays peu passant et de bons voisins.
H. Bosco, le Jardin d'Hyacinthe, p. 183.
1.1 Le lendemain de ma sortie de prison, par un après-midi de juillet, je me présentais au bar de la Boussole, un établissement miteux sur le côté passant du boulevard Rochechouart.
M. Aymé, le Vin de Paris, « L'indifférent », p. 9.
2 Blason. Se dit d'un animal (quadrupède) qui est représenté sur un écu dans l'attitude de la marche. || D'or au léopard passant de gueules.
tableau Termes de blason.
———
II
1 N. (V. 1250). Personne qui passe dans un lieu, dans une rue. Piéton, promeneur. || Passants clairsemés, rares (→ Circuler, cit. 2; curiosité, cit. 19). || Passant attardé (→ Détour, cit. 2; galop, cit. 10), égaré (→ Obligeance, cit.). || Accrocher, interpeller (→ Direct, cit. 2), arrêter (→ Homme, cit. 116), croiser un passant. || Raccrocher, racoler un passant dans la rue. || Demander l'aumône aux passants (→ Boiteux, cit. 4). || Une passante (→ Adhérent, cit. 1; fantôme, cit. 12). || À une passante, titre d'un poème des Fleurs du Mal de Baudelaire.(Dans une épitaphe). || Arrête-toi, passant…
2 Un passant était un ennemi public possible. Cette chose moderne, flâner, était ignorée; on ne connaissait que cette chose antique, rôder.
Hugo, l'Homme qui rit, I, II, VI.
3 Les personnages des poètes ont une vie autrement réelle que celle des passants dans les rues.
Jérôme et Jean Tharaud, Dingley…, p. 26.
Par métaphore. || « … ce noir passant ailé, Le temps… » (→ Moment, cit. 24, Hugo).
2 N. m. (1347). Anneau aplati de cuir, de métal, etc., qui est placé autour d'une courroie, d'une ceinture, afin de recevoir et de maintenir celle des extrémités de la courroie ou de la ceinture qui est passée dans la boucle.
Passants d'un pantalon : petit morceau de tissu cousu verticalement à la ceinture d'un pantalon, dans lequel on passe la ceinture.
CONTR. (Du sens I, 1) Désert.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Passant(in) — Passant(in) …   Deutsch Wörterbuch

  • Passant — Passant …   Deutsch Wörterbuch

  • passant — passant, ante (pâ san, san t ) adj. 1°   Qui passe.    Terme de blason. Animaux passants, animaux qui sont représentés marchant sur leurs quatre pieds. •   Les armes de Laval sont de gueules à un léopard passant d or, SAINT SIMON 463, 22. 2°   Où …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • passant — Passant, m. acut. Est dit celuy qui fait chemin en quelque contrée, Viator. Passants, Commeantes. Bud. Ainsi dits, par ce qu ils n arrestent que pour hosteller et heberger sans plus, et vont tirant pays tant qu ils soient où ils ont à faire… …   Thresor de la langue françoyse

  • Passant — may refer to:* In heraldry, an attitude (Attitude (heraldry)#Passant). * The en passant chess move of a pawn * A transverse shoulder strap on a military uniform, originally to attach epaulettesee also* En passant (disambiguation) …   Wikipedia

  • Passant — Pas sant, a. [F., p. pr. of passer. See {Pass}, v. i.] 1. Passing from one to another; in circulation; current. [Obs.] [1913 Webster] Many opinions are passant. Sir T. Browne. [1913 Webster] 2. Curs?ry, careless. [Obs.] [1913 Webster] On a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • passant — [pas′ənt] adj. [ME (only in sense “excelling, passing”) < OFr < prp. of passer,PASS2] Heraldry walking with the head forward and the forepaw farther from the viewer raised [a lion passant] …   English World dictionary

  • Passánt — (franz.), Durch reisender …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Passánt — (frz.), Durchreisender …   Kleines Konversations-Lexikon

  • passant — I. Passant, [pass]ante. adj. v. Il n a guere d usage qu en ces phrases. Chemin passant, ruë passante, Qui signifient un Chemin public où tout le monde a droit de passer, ou par lequel il passe bien du monde, une ruë où il passe beaucoup de monde …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.